Coronavirus 2019 n-CoV

L’article concerne une actualité lié à l’épidémie de COVID-19.

La pandémie de COVID-19 est une pandémie d’une maladie infectieuse émergente, appelée la maladie à coronavirus 2019 ou COVID-19, provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2, apparue à Wuhan le 17 Novembre 2019, dans la province de Hubei (en Chine centrale), avant de se propager dans le monde.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alerte dans un premier temps la République populaire de Chine et ses autres États membres, puis prononce l’état d’urgence de santé publique de portée internationale le 30 Janvier 2020.

Le 11 Mars 2020, l’épidémie de COVID-19 est déclarée pandémie par l’OMS, qui demande des mesures de protection essentielles pour prévenir la saturation des services de soins intensifs5 et renforcer l’hygiène préventive (suppression des contacts physiques, bises et poignées de mains, fin des attroupements et des grandes manifestations ainsi que des déplacements et voyages non indispensables, promotion du lavage des mains, mise en application de quarantaine, etc.). Pour freiner la formation de nouveaux foyers de contagion et préserver les capacités d’accueil de leurs hôpitaux, de nombreux pays décident des mesures de confinement, la fermeture de leurs frontières et l’annulation des manifestations sportives et culturelles. Ces décisions ont des conséquences économiques, sociales et environnementales et font peser des incertitudes et des craintes sur l’économie mondiale et sur l’éducation, la santé et les droits fondamentaux des populations.

Luttons ensemble contre la COVID-19

  1. Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
  2. Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir.
  3. Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.
  4. Porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et partout où cela est obligatoire.
  5. Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres.
  6. Limiter au maximum ses contacts sociaux (6 maximum).
  7. Éviter de se toucher le visage.
  8. Aérer les pièces 10 minutes, trois fois par jour.
  9. Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.
  10. Utiliser les outils numériques (TousAntiCovid).

Les symptômes

La COVID-19 peut se manifester par :

  • La fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid).
  • La toux.
  • Des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle.
  • Une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée.
  • Dans les formes plus graves : difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.

La transmission

La maladie se transmet par ce qu’on appelle les gouttelettes : il s’agit de sécrétions invisibles qui sont projetées lors d’une discussion, d’éternuements ou en toussant. Les postillons correspondent aux gouttelettes visibles, mais la plupart des gouttelettes ne le sont pas.

Un contact étroit avec une personne malade est le principal mode de transmission de la maladie : notamment lorsqu’on habite ou travaille avec elle, qu’on a un contact direct à moins d’un mètre lors d’une discussion, d’une toux ou d’un éternuement, sans mesures de protection.

Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes est également à risque de contamination.

La maladie se transmet :

  • Par projection de gouttelettes (comme les postillons) contaminées par une personne porteuse : en toussant, éternuant ou en cas de contacts étroits en l’absence de mesures de protection (distance physique, mesures barrières, port du masque). Les gouttelettes contaminées sont inhalées par la personne saine, et déclenchent la maladie.
  • Par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise…) entre une personne porteuse et une personne saine. Le virus est ensuite transmis à la personne saine quand elle porte ses mains à la bouche.
  • Par contact indirect, via des objets ou surfaces contaminées par une personne porteuse. Le virus est ensuite transmis à une personne saine qui manipule ces objets, quand elle porte ses mains à la bouche.
  • Par l’air, essentiellement dans un espace confiné.

La meilleure des protections : les mesures barrières, les mesures de distanciation physique et l’aération régulière des pièces.

Pour en savoir, rendez-vous sur www.gouvernement.fr.

Faute d’orthographe ? Veuillez nous en informer en sélectionnant le texte et en appuyant sur « Ctrl + Entrée ».

19 thoughts on “Coronavirus 2019 n-CoV

  1. Le virus est toujours là.

    • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
    • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir.
    • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.
    • Éviter de se toucher le visage.
    • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres.
    • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.

    En l’absence de traitement, la meilleure des protections pour vous et pour vos proches est, en permanence, le respect des mesures barrières et de la distanciation physique. En complément, portez un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée.

    Cordialement,
    Dylan FOUVILLE

  2. Santé Publique France a publié ce Vendredi 10 Juillet son point épidémiologique du 9 Juillet. Les chiffres, qui se concentrent sur l’évolution du Covid-19 sur la semaine du 29 Juin au 5 Juillet (semaine 27 de l’épidémie) confirment une « nouvelle tendance à l’augmentation de la circulation du virus ». Néanmoins, rien d’inquiétant pour l’instant, selon « SPF », la circulation virale restant maîtrisée.

    3797 nouveaux cas de Covid-19 ont ainsi été recensés durant cette semaine 27, contre 3406 la semaine précédente. Le nombre de nouvelles hospitalisations a cependant baissé. 646 nouvelles hospitalisations ont été recensées contre 666 pour la semaine 26. Les admissions en réanimations sont également en baisse puisqu’elles s’élèvent à 73 contre 82. Le nombre de morts recensés dans les établissements de santé décroît lui aussi avec 124 décès contre 164.

    Le virus est toujours là.

    • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
    • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir.
    • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.
    • Éviter de se toucher le visage.
    • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres.
    • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.

    En l’absence de traitement, la meilleure des protections pour vous et pour vos proches est, en permanence, le respect des mesures barrières et de la distanciation physique. En complément, portez un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée.

    Cordialement,
    Dylan FOUVILLE

  3. Le coronavirus est encore présent et aujourd’hui, il y a beaucoup trop de relâchement, entre la fête nationale et les fêtes interdites, trop de relâchement, les gestes barrières ne sont pas respectées et l’OMS alerte plusieurs pays sur le retour progressif. Je rappelle que plusieurs pays sont déjà en confinement.

    1. Bonjour Néo, je suis entièrement d’accord.

      Il faut :

      • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
      • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir.
      • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.
      • Éviter de se toucher le visage.
      • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres.
      • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.

      Cordialement,
      Dylan FOUVILLE

  4. Selon les données du Ministère de la Santé, le taux de reproduction du virus en Bretagne a fortement augmenté ces derniers jours.

    Les quatre départements bretons passent dans le rouge.

    (Info Ouest-France)

  5. Afin de limiter les risques d’une reprise de l’épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières, à compter du 20 Juillet.

    Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques grand public :

    • Il agit pour renforcer la production sur le territoire national : avec son appui, les entreprises françaises industrielles fabriquent des masques de haute protection pour tous, en adaptant pour certaines d’entre elles leurs outils de production.
    • Dans la perspective du déconfinement, l’État met au service des Français un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation). Ces masques font l’objet de tests quant à leurs performances de filtration (https://www.entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-tests-masques-de-protection) et son reconnaissables au logo qui doit figurer sur leur emballage ou leur notice.
    • Il met au service de tous un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation).

    Cordialement,
    Dylan FOUVILLE

  6. Bonjour Dylan, je te recommande de mettre en place sur ton blog les statistiques en temps réel concernant le coronavirus.
    Je pense que cela pourrait attiré plus de gens !

  7. Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos recevant du public ainsi que dans les lieux estimés pertinents par les préfets de chaque département, sauf les locaux d’habitation, en fonction de la situation épidémique locale.

    Cordialement,
    Dylan FOUVILLE

  8. La décision de passage en zone de circulation active (ZCA) s’appuie sur l’appréciation du profil épidémiologique de chaque territoire suite à l’analyse d’un ensemble d’indicateurs produits par Santé publique France (taux d’incidence, tension hospitalière, nombre de tests réalisés, taux de positivité des tests, évolution du nombre de clusters, etc.).

    Ainsi, une zone de circulation active du virus se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable (ex. : augmentation rapide du taux d’incidence). Toutefois, par anticipation (ex. : si le département a un taux d’incidence très proche de 50 pour 100 000 habitants et en augmentation) et pour des raisons de cohésion territoriale (ex. : si le département est proche d’un autre département avec un taux d’incidence élevé), le département peut être classé en ZCA à partir d’un taux d’incidence supérieur à 30 pour 100 000 habitants.

    La décision de passage en ZCA est prise par décret du Premier ministre, en modification de l’annexe 2 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/etat-des-lieux-et-actualites/article/indicateurs-de-l-activite-epidemique.

    Cordialement,
    Dylan FOUVILLE

  9. Nous sommes dans un gros problème avec ce virus.
    Malheureusement pour le moment et pour moi ça va encore durer, nous n’avons toujours pas de remède…

  10. Le 24 novembre le président de la République a annoncé les étapes progressives du déconfinement :

    28 Novembre : Adaptation du confinement

    – Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible.
    – Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00.
    – Autorisation des activités extra-scolaires en plein air.
    – Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.

    15 Décembre : Fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour)

    – Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés.
    Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 07h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 et 31 décembre.
    – Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées.
    – Reprise des activités extra-scolaires en intérieur.
    – Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

    20 janvier : Nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent

    – Ouverture des salles de sport et des restaurants.
    – Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent, reprise des cours en présentiel dans les universités 15 jours plus tard.
    – Possible réouverture des stations de ski courant janvier.

    Les déplacements restent donc interdits au moins jusqu’au 28 novembre sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

    – Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés.
    – Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile.
    – Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments.
    – Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants.
    – Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant.
    – Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
    – Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public.
    – La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

    Des attestations permanentes seront proposées pour les déplacements domicile travail et pour amener les enfants à l’école prochainement. Pour les autres motifs les attestations individuelles seront à remplir à chaque déplacement.

    Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :